Ville de Barcelonnette

Chantiers du musée

Une nouvelle toiture pour La Sapinière

Édifiée en 1878 par Alexandre Reynaud (1840-1913), de retour du Mexique, la toiture de La Sapinière a fait l’objet d’une réhabilitation complète et retrouvé sa physionomie d’origine grâce au choix de l’ardoise naturelle en provenance d’Espagne (d’Angers au 19e siècle) qui caractérisait alors les toitures des villas en Ubaye. Le chantier a permis de replacer la frise décorative en zinc située au sommet du faîtage et disparue il y a plusieurs décennies. Les quatre œils-de-bœuf en zinc d’origine ont été restaurés et replacés.

La toiture de la véranda, dessinée par l’architecte grenoblois Francis Girard en 1905, a également fait l’objet d’une entière rénovation. Sa couverture, en zinc, est l’œuvre d’un artisan-zingueur qui a particulièrement soigné son exécution.

Une nouvelle véranda vitrée 

La véranda, rapportée en 1905, suite à la remise au goût du jour de la villa confiée à un homme de l’art, a été entièrement fermée et vitrée. Ses élégantes ferronneries art nouveau ont été conservées.

Les carreaux ciment d’époque du sol manquants ont été refaits à l’identique. La véranda contemporaine s’inscrit parfaitement dans le volume d’origine. Entièrement ouverte sur le paysage emblématique de Barcelonnette (Le Chapeau de Gendarme et le Pain de Sucre) et du parc de la villa, la nouvelle véranda constitue un nouvel espace du parcours de visite du musée. 

Une nouvelle scénographie au cœur des Alpes

Confiée aux scénographes italiens Lara Zappa et Fabio Reveteria du Studio Officina82, épaulés par Costanza Matteucci, la nouvelle scénographie du musée de la Vallée propose un parcours à la fois élégant, interactif, et sonore permettant aux visiteurs de voyager dans les nouvelles histoires, qui parlent des bergers, des marchands colporteurs, des porteurs de curiosités, et surtout, des immigrants Piémontais, venus travailler, vivre, se marier et s’installer en Ubaye, vallée frontalière de tout temps liée et reliée au Piémont.